Ce qu’il faut savoir avant de se décider pour un parrainage :

Nous serions très heureux de vous accueillir parmi nos parrains et marraines, mais avant que vous vous décidiez, nous vous demandons de lire attentivement ce qui suit.

Nous proposons deux sortes de parrainages :

1) celui des jeunes nomades scolarisés à Tahoua :
L’argent des parrainages sert à payer les frais de scolarité du filleul dans un établissement scolaire privé, les cours de soutien scolaire (indispensables !), ainsi que son hébergement, sa nourriture, son habillement et les soins médicaux. Chaque filleul de Tahoua a deux parrains/marraines sinon nous n’arriverions pas à assumer tous les frais. Malheureusement nous ne pouvons pas en accueillir plus que dix et pour l’instant tous sont parrainés.
2) les filleuls de brousse :
Ces enfants et adolescents vivent avec leurs parents qui sont des éleveurs nomades, et ne peuvent pas aller à l’école. Comme les familles, très pauvres, ne possèdent souvent que peu d’animaux, nous leur constituons des troupeaux afin qu’arrivés à l’âge adulte, nos filleuls puissent en vivre.
Une moitié de l’argent des parrainages est viré chaque mois à Tahoua pour aider les familles des filleuls (achat de nourriture, vêtements, soins médicaux) et l’autre moitié reste sur le compte de TATIT en France pour l’achat périodique d’animaux qui sont remis aux filleuls.

Peut-on correspondre avec son filleul et lui rendre visite ?

Nous comprenons le désir de beaucoup de parrains et marraines de pouvoir rencontrer leur filleul sur place et/ou de correspondre avec lui. Si tel est votre projet, nous devons malheureusement vous prévenir que cela ne sera sans doute pas possible, ou du moins difficilement réalisable.

Les filleuls de brousse : Les Touareg de notre tribu de Bagga sont tous nomades, ils n’ont donc pas d’adresse fixe ! Souvent ils nomadisent sur des territoires désertiques grands comme une province française, à l’écart des routes et des pistes. Il est donc difficile, voir impossible pour un visiteur étranger, de les localiser et de parvenir jusqu’à eux. Par ailleurs toutes les familles étant analphabètes, les filleuls de brousse ne savent donc ni lire ni écrire, et de toutes manières ils ne sauraient pas où trouver du papier à lettres, des enveloppes et des timbres (introuvables et hors de prix pour eux)…et un bureau de poste !
Les écoliers de Tahoua : pendant l’année scolaire ils restent sur place à Tahoua, qui est une préfecture. Par contre pendant les vacances scolaires ils rejoignent leurs familles nomades en brousse … où il sera difficile de les rejoindre.
Papier à lettres, enveloppes et timbres pour l’étranger sont chers à Tahoua et nos charges ne nous permettent pas de financer une correspondance de nos filleuls avec leurs parrains/marraines européens. De plus, comme nos filleuls pensent que leurs parrains et marraines européens sont riches, nous voulons éviter qu'ils prennent la mauvaise habitude de demander des cadeaux. Nous leur expliquons que leurs parrains et marraines ne sont pas des gens fortunés et qu'ils font déjà beaucoup pour eux en prenant en charge leurs frais de scolarités ainsi que tous les frais annexes.

Comment aurez-vous des nouvelles de votre filleul ?

Lors de chacun de ses séjours sur place la présidente visite avec son mari, dans la mesure du possible, tous nos filleuls et leurs familles et ramène des photos ainsi que des films vidéos pour leurs parrains-marraines, afin qu’ils les voient grandir dans leur milieu familial. Malheureusement elle ne peut pas garantir que tous les campements éloignés de Bagga puissent à chaque fois être visités. Parfois plusieurs jours de voyage en voiture 4x4 sont nécessaires pour pouvoir visiter une ou plusieurs familles qui nomadisent loin des campements. Mais elle fait à chaque fois son possible pour que tous les parrains et marraines aient des nouvelles et des photos de leurs filleuls.
On peut lui confier du courrier et éventuellement un petit cadeau (léger !) pour nos écoliers de Tahoua ainsi que pour nos filleuls de brousse, auxquels elle lira les missives qui leur sont destinées. Elle emporte également du papier à lettres et des enveloppes pour que nos écoliers de Tahoua puissent écrire à leurs parrains/marraines, lettres qu’elle emmène pour les poster en France à son retour.

Comment payer un parrainage et à combien revient-il ?

La base d’un parrainage est 30 €, mais si des parrains-marraines veulent et peuvent payer d’avantage, nous leur en sommes reconnaissants. Nous acceptons aussi les « demi-parrainages » de 15 € minimum si deux personnes décident de partager les frais de parrainage pour un même enfant.
La formule de payement la plus pratique est le virement permanent mensuel bancaire. Nous n’acceptons les chèques que s’il couvrent une période d’au moins six mois. Par contre nous n’acceptons plus les chèques mensuels, car ils sont souvent oubliés, ce qui nécessite de fréquents rappels.
Un reçu fiscal est envoyé au début de l’année pour toutes les sommes versées. Elles sont déductibles en France à raison de 60 % des impôts sur le revenu.

Faut-il s’engager pour une durée déterminée ?

Non, les parrains/marraines sont libres d’arrêter le parrainage au moment qui leur convient. Nous leur demandons simplement d’avoir la courtoisie de nous prévenir à l’avance de la date de l’arrêt des versements afin que nous puissions trouver un autre parrain ou une autre marraine qui prendra le relais pour leur filleul.
Si un parrain ou une marraine a des difficultés passagères pour payer, une « réserve de secours » permet de prendre le relais des payements jusqu’à ce qu’ils puissent à nouveau être assumés. Nous demandons juste de nous prévenir en cas d’arrêt provisoire des payements.

Petite remarque : nos parrainages fonctionnent depuis 1997 et pratiquement tous nos parrains-marraines de la première heure nous sont restés fidèles. Beaucoup d’autres se sont joint à eux depuis, et nous ne pouvons que les féliciter pour leur fidélité et leur régularité.

~ accueil ~

~ retour vers "Nous aider"~
~ retour vers "Questions-réponses"~