Notre but et nos projets
Les " Kel Eghlal " de la vallée de Bagga, dans la région de Tahoua, furent jadis des éleveurs prospères de chameaux, chèvres et moutons. Ils ont vu leurs troupeaux décimés suite aux sécheresses sévères et malheureusement aussi aux guerres civiles qui ont durement touché le Sahel nigérien. Depuis la perte de leur cheptel, la plupart d'entre eux ne sont plus que bergers d'animaux qui ne leur appartiennent pas, et vivent dans la misère. TATIT s'est fixé comme but de les aider à reconstruire un avenir digne pour eux et surtout pour leurs enfants.
Nous ne voulons pas faire de l'assistanat à long terme mais donner aux gens la possibilité de s'en sortir par eux-mêmes dans un avenir aussi proche que possible ! Mais il y a du pain sur la planche ! En 1996 nous pensions que quelques années allaient suffire, aujourd'hui nous savons que ce sera beaucoup plus long pour :

  • reconstituer le cheptel (chameaux, chèvres, moutons, ânes) des bergers nomades, afin qu'ils puissent à nouveau devenir éleveurs et vivre décemment du fruit de leur travail. Pour l'instant, la plupart des chefs de famille ont comme seul "salaire" le droit de garder le lait des animaux, qui constitue la nourriture de base de leur famille.

  • améliorer les perspectives d'avenir de la jeune génération, en scolarisant un groupe d'enfants à Tahoua (préfecture), et en aidant les enfants nomades privés d'école à se constituer un petit troupeau pour qu'ils puissent démarrer leur vie d'adulte en ayant les moyens de subvenir correctement à leurs besoins. Nous pouvons fournir cette aide grâce au concours de parrains et marraines qui s'engagent à payer mensuellement un minimum de 30 € pour soutenir leur filleul et sa famille.

  • encourager la diversification dans la recherche d'un travail correctement rétribué, en aidant, par exemple, les jeunes à passer le permis de conduire pour devenir chauffeur de véhicules, à suivre une formation de mécanicien, ou à ouvrir un petit commerce.

  • familiariser les Touareg avec l'agriculture et aider ceux qui le souhaitent à se sédentariser, grâce à l'achat d'un jardin, la mise en route d'un projet agricole et la construction de cases.

  • améliorer les conditions de vie des familles en les aidant à acheter leur nourriture de base jusqu'à ce qu'elles puissent subvenir elles-mêmes à leurs besoins, et en prenant en charge les soins médicaux indispensables (payants et non remboursés !)